Top 8 des raisons essentielles de mettre en place un portail BtoB

Recevez la newsletter Moovapps
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

En 8 points essentiels, voici ce qu’un retailer gagne à mettre en place un système unifié de gestion des besoins de son entreprise :

1 – Une vision en temps réel pour une meilleure gestion des stocks

La gestion des stocks est la pierre angulaire des retailers. La plupart ont d’ailleurs déjà implémenté une solution digitale de gestion qui leur permet de suivre l’ensemble des points de ventes et stocks en centralisant le pilotage. Ce portail assure notamment une remontée automatique toutes les heures des données magasins, apportant la bonne information à l’ensemble des acteurs, en tout lieu et à tout moment.
Grâce à l’analyse prédictive, l’outil “comprend” les besoins saisonniers et récurrents. Il est ainsi possible de prévoir une augmentation de la production en vue de la prochaine saison. De même pour le réassort, un revendeur doit pouvoir accéder en temps réel aux entrepôts à proximité pour avoir la taille ou la couleur qui lui est demandée en boutique.

2 – Une gestion omnicanale optimisée

Avant les marques avaient, de manière décorrélée, une application pour les vendeurs / un projet pour leur portail de services / un projet btob. Or le parcours consommateur passe désormais par un interlocuteur chez le distributeur, puis un vendeur, en passant par la marque elle-même qui communique sur ses propres produits. Aujourd’hui un même produit est appréhendé dans une vision unique qui peut se retrouver dans un canal ou un autre.
Unifier les différents portails de gestion en une plateforme interconnectée spécifique aux besoins des retailers est la meilleure voie vers une gestion omnicanale de son entreprise, seule réponse acceptée dorénavant par les consommateurs.

3 – Informations produits à disposition de tous, tout le temps

Sourcing, logistique, facturation, plateforme e-commerce, logiciel de prise de commandes… Une plateforme numérique permet à l’ensemble des outils de l’entreprise d’opérer des mises à jour simultanées. Les photos et informations sont actualisées automatiquement, pour tous les utilisateurs, en même temps et selon les besoins géographiques spécifiques.
Elle permet une liaison en interne des stratégies de l’entreprise avant une mise sur le marché d’une collection. En effet, les paramétrages permettent de mettre à disposition ou au contraire de retirer les articles selon les spécificités des pays.
Elle va également intégrer les tarifs, les promotions, les disponibilités, les conditions de retours… Les contraintes logistiques ou fiscales sont ainsi paramétrées pays par pays. Toute la chaîne représente ainsi plusieurs modules que l’on active.

4 – Internationalisation des marques

L’une des grandes problématiques pour les retailers est leur présence internationale. Que ce soit pour une marque structurée ou pour un nouvel entrant, leur nouveau terrain de jeu est désormais le monde.
Picture par exemple, avec 1 000 revendeurs dans 30 pays à travers le monde, cherchait précisément une solution permettant à ses commerciaux de disposer d’informations claires sur chaque client. Il souhaitait également une vision précise du catalogue et de l’ensemble des outils de communication et de marketing créés par l’entreprise. Le besoin d’information disponible immédiatement est en effet primordial. En e-commerce aujourd’hui il faut être présent simultanément en Asie et aux États-Unis.
La proposition cloud avec accès 7j7 – 24h24 est ainsi essentielle, tout comme les fichiers disponibles en permanence et mis à jour automatiquement.

5 – Le client revient au coeur de la stratégie des marques

Les revendeurs ne perdent plus de temps en renseignements produits et en gestion administrative. Il s’agit là de l’un des premiers points regardés par Visiativ, avant toute proposition d’accompagnement à la transformation digitale. L’utilisation du papier, que ce soit dans les données clients, les tournées, les prises de commandes ou les reportings engendre une gestion administrative chronophage inutile et dépassée. Sortis de cette gestion des données et des renseignements produits, les commerciaux peuvent se concentrer sur leurs clients et leur proposer un accompagnement de qualité. Ils deviennent véritablement force de proposition pour leurs clients et font entrer la marque dans le retail du futur.

6 – Faciliter la personnalisation des produits

Aujourd’hui les marques travaillent de plus en plus sur des séries capsules. De plus petites séries de production, qui permettent notamment une personnalisation des produits. Cœur de métier de certains fournisseurs de costumes professionnels, de plus en plus de marques proposent aussi de personnaliser leurs produits. Disposer des outils nécessaires aux commandes, réalisations, expéditions, états des stocks permettent aux distributeurs d’honorer les demandes facilement et rapidement.
L’intérêt : adresser de manière automatique le bon lot à la bonne personne, sur le bon site. La disponibilité des produits et les budgets impartis par site sont intégrés et leur gestion facilitée.

7 – Paramétrage flexible des utilisateurs

Période des soldes, fêtes de fin d’année, Black friday… Dans le retail, les distributeurs sont extrêmement dépendants de la saisonnalité et des pics d’activité, mais également de la météo ou encore des activités sociales. Il faut donc sous-traiter très rapidement un besoin spécifique et pour cela pouvoir créer des utilisateurs rapidement. Ce besoin sera le même dans le cas d’une marque qui décide d’ouvrir rapidement un nouveau secteur de vente ou encore de racheter une nouvelle surface de vente.
Les utilisateurs sont fluctuants et les changements d’organisation sont légion. L’entreprise doit avoir une solution souple et évolutive qui lui permet de répondre simplement et efficacement à ces besoins spécifiques.

8 – Paramétrer les niveaux d’autorisation en fonction des rôles

Deux cas de figure sont ici pensés. Les marques multidépartements comme Boucheron, qui possède trois unités : Parfum et montre – Joaillerie – Haute joaillerie. Trois entités très marquées et différenciées avec des prix masqués entre elles.
Pour les multimarques il s’agit de gérer les points de distributions qui ne proposent pas les mêmes produits. Par exemple Lafuma. Certains distributeurs comme Le Vieux campeur revendent toutes ses marques, ils ont donc accès à tout le catalogue. D’autres n’ont que Oxbow ou Millet… Il faut donc paramétrer les accès selon les besoins des revendeurs. Selon leur profil aussi : un revendeur qui vend 3 millions de pièces par an aura un meilleur prix qui celui qui en vend 5000.
Une plateforme permet une gestion omnicanale des produits grâce à une vision holistique des besoins spécifiques de chaque réseau de revendeurs.

 

 

Visiativ accompagne la transformation numérique des entreprises avec des solutions digitales conçues pour accompagner les métiers spécifiques au retail. Ces applications, reliées entre elles, permettent de connecter l’ensemble de l’écosystème d’une entreprise : partenaires, clients et collaborateurs en une plateforme unique. Couplée à l’ERP de l’entreprise, la plateforme assure une gestion omnicanale optimale des besoins de l’entreprise. Contactez les experts Moovapps qui sauront vous conseiller et vous accompagner dans la transformation numérique de votre entreprise.

Ces articles pourraient vous intéresser

Abonnez-vous à la newsletter Moovapps et recevez tous les mois les dernières tendances, astuces et bonnes pratiques !