B.A.-BA : la RSE à l’heure des outils connectés

Recevez la newsletter Moovapps
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

La responsabilité sociale (ou sociétale) des entreprises, ou RSE, est la contribution des entreprises au développement durable. Aujourd’hui, elle ne se résume plus uniquement à « moins polluer ». À l’heure des outils connectés, on attend, en effet, du monde professionnel qu’il aille plus loin. Qu’il trouve de nouvelles sources d’efficacité. Qu’il fasse rimer rentabilité avec responsabilité. Qu’en est-il ? Quel est le poids environnemental des outils connectés ? 

 

2%
En France, l’empreinte environnementale du numérique représente près de 2% des émissions de gaz à effet de serre. C’est autant que le secteur aérien.

 

Un impact inévitable

Commençons par une évidence : si les politiques de RSE sont incontournables aujourd’hui, et de plus en plus mises en place par les entreprises (notamment grâce à la loi Pacte de 2019), c’est parce que ces dernières ont un impact inévitable sur la planète. 

En effet, pour produire des biens et des services, elles doivent utiliser des ressources (bois, eau, électricité…), contribuant de fait, à plus ou moins grande échelle selon les secteurs d’activité, à la modification de la biodiversité et au changement climatique.

La RSE a ainsi pour vocation de permettre à l’entreprise de répondre de manière positive à cet impact, en cherchant à le limiter, voire à le compenser. Il s’agit donc d’une vision nouvelle de sa responsabilité et de son rôle dans la société !

 

7%
Selon une mission d’information du Sénat, l’empreinte environnementale du numérique pourrait attendre 7% des GES nationales en 2040. Elle pourrait ainsi être multipliée par 3 en moins de 20 ans !

 

Transformation numérique et transformation « verte », deux défis liés

Avec le numérique, l’entreprise se réinvente. Elle repense ses modes de production, de collaboration, en interne comme en externe. Le tout dans un contexte où les émissions de CO2 de chaque acteur économique sont scrutées et analysées.

Transition digitale et transformation « verte » sont donc étroitement liées. C’est d’ailleurs ce que rappelait en février Ursula von der Leyen, présidente de la Comission européenne. Celle-ci incitait, pour lutter contre le changement climatique et protéger l’environnement, les entreprises et les Etats membres à profiter de l’IA, de la 5G, du Cloud et de l’Internet des objets, pour protéger l’environnement. Le tout à horizon 2050, soit après-demain tout au plus !

 

Le Big Data, au service de l’IA et de l’environnement

Si les politiques de RSE des entreprises peuvent être bonifiées et améliorées par la transformation numérique, c’est donc notamment grâce à l’essor du Big Data. Smart grid, bâtiments interactifs, capteurs, beacons, Internet des objets, solutions connectées… les sources nouvelles de données se multiplient, presque à l’infini !

Résultat ? L’IA traite et apprend de ces données, offrant de nouvelles sources d’optimisation des ressources naturelles, de nouvelles pistes d’automatisation vertueuses des process, et de nouvelles idées de rationalisation des consommations énergétiques des entreprises !

 

Un Cloud bonifié

14%. C’est, en France, le « poids » des data centers dans l’empreinte carbone numérique. Heureusement, le Cloud, capital dans le fonctionnement du Big Data (et donc de l’IA par extension) peut être optimisé dans le cadre d’une démarche RSE.

Comment ? En échangeant avec les opérateurs sur ces problématiques de performances énergétiques, et en mettant au point un système de reporting des consommations, avec ce que cela implique en termes de possibilités d’optimisation. Autre piste de bonification environnementale du Cloud : les projets de récupération de la chaleur issue des data centers se multiplient dans l’Hexagone et en Europe. De quoi voir aussi les centres de données comme des alliés des performances énergétiques des entreprises !

 

Evaluez votre maturité numérique avec Moovapps

 

Vous souhaitez en savoir plus sur les solutions connectées qui peuvent vous aider à améliorer votre efficacité professionnelle ? Contactez les équipes de Moovapps !

Moovapps permet de répondre à toutes les problématiques de l’entreprise : découvrez la démarche TNGV que nous avons créée.

Qu’est-ce que la Responsabilité sociale des entreprises ?

La RSE est l’intégration volontaire par l’entreprise dans ses activités et process de préoccupations sociales et environnementales. L’objectif est ainsi d’avoir un impact positif sur la société, dans le cadre de projets qui restent économiquement viables.

Est-il obligatoire de mettre en place une politique RSE ?

Pas en tant que tel. Néanmoins, la loi Pacte de 2019 oblige les entreprises à intégrer dans leur objet social la considération des enjeux environnementaux et sociaux. Il s’agit d’un premier pas vers une responsabilisation « obligatoire » des acteurs économiques !

La RSE a-t-elle une dimension stratégique ?

Oui ! La RSE permet, en plus de vertus environnementales, aux entreprises de réduire leurs coûts, de révolutionner leurs process, et de repenser leurs consommations d’énergie comme de matière première. Elle peut aussi constituer un avantage concurrentiel, ainsi qu’un élément de communication !

Ces articles pourraient vous intéresser

Abonnez-vous à la newsletter Moovapps et recevez tous les mois les dernières tendances, astuces et bonnes pratiques !

Restons en contact : abonnez-vous au blog Moovapps !