Top 5 des étapes pour tirer parti de votre transformation digitale dans l’industrie alimentaire

Recevez la newsletter Moovapps
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Alors que le secteur de l’agroalimentaire fait face à de nombreux enjeux, auxquels est en mesure de répondre la transition digitale, il est temps de s’attarder sur les fonctionnalités connectées les plus pratiques pour les retailers. En voici cinq, qui forment une liste… évidemment non-exhaustive !

1/ L’automatisation des relevés linéaires

Opération de relevés terrain « classique » chez les commerciaux, réalisée directement au cœur des points de vente intégrés au réseau de distribution, le relevé linéaire permet notamment de faire le point sur les prix pratiqués, sur la place accordée au produit et sur les opérations commerciales. Connectée, cette pratique est plus aisée : les données sont alors automatiquement compilées, dès la tournée en point de vente (ce dont a par exemple profité Rians), minimisant le risque d’erreurs à la ressaisie et maximisant son efficacité !

2/ La génération de rapports complets sur les clients

Lorsque les commerciaux se déplacent en point de vente, que ce soit pour la mise en place d’une opération spéciale, du réassort ou un relevé linéaire, ils doivent avoir toutes les informations sur leurs distributeurs / leurs clients. C’est exactement ce que permet un CRM dédié à l’agroalimentaire, puisqu’il offre une vue globale sur le point de vente, que ce soit en termes de chiffre d’affaires ou d’historique des commandes.

3/ La gestion des tournées

Les commerciaux ont souvent un agenda compliqué à gérer, entre les tournées, les rencontres et les appels téléphoniques. Avec une solution digitale de gestion de la relation client, tout est plus facile : ils peuvent planifier leur mois bien en avance, mettre en place des rappels, annexer des documents à une tâche… Le tout, pour s’assurer, comme Saint Jean, de ne jamais rater un rendez-vous !

4/ Le suivi des opérations commerciales

Savoir ce qui a marché et ce qui n’a pas fonctionné, c’est la clé pour construire, petit à petit, les meilleures opérations commerciales dans l’industrie agroalimentaire. Ainsi, avec un CRM connecté, les commerciaux peuvent se targuer de proposer des fonctionnalités d’analyse et de suivi de ces moments forts de la vie d’une marque. Ce qui aide ainsi à augmenter le chiffre d’affaires de l’enseigne…

5/ Le couplage avec l’ERP

Bonne nouvelle : un bon outil connecté n’est pas toujours… un outil connecté. En effet, les solutions modernes et agiles fonctionnent aussi bien en ligne qu’hors ligne. Les commerciaux peuvent ainsi télécharger sur leurs tablettes, depuis l’ERP, les données dont ils ont besoin en tournée, ajouter de nouvelles informations tout en étant hors ligne (chez le client par exemple) puis téléverser celles-ci une fois de nouveaux connectés. Ce dont profiteront tous les utilisateurs de l’ERP, où qu’ils se trouvent.

 

 

Consultation du catalogue, gestion des stocks et du réassort, analyse de la qualité de l’implantation… les exemples de fonctionnalités pratiques pour les professionnels de l’industrie agroalimentaire ne manquent pas. Envie de découvrir concrètement comment fonctionne une telle solution connectée ? Rendez-vous sur la page de Moovapps Aquarelle !

Ces articles pourraient vous intéresser

Abonnez-vous à la newsletter Moovapps et recevez tous les mois les dernières tendances, astuces et bonnes pratiques !