Industrie du futur : à quoi va ressembler 2021 ?

Recevez la newsletter Moovapps
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Avec les nouvelles technologies connectées, l’industrie fait sa révolution. L’usine devient une “smart factory”, plus agile, plus flexible, plus efficace, aux produits encore plus personnalisés. En 2021, de nouvelles tendances vont ainsi se dégager. D’autres vont se confirmer et se déployer plus largement encore. Lesquelles ? Que peuvent en espérer les industriels ? Quel est leur niveau de maturité ? Petite revue des technologies qui vont faire de 2021 une année prometteuse pour le secteur industriel !

 

La 5G va se déployer

2021 devrait être, pour la 5G, l’année de la confirmation. Il faut dire que depuis quelques semaines, les premiers réseaux sont déployés, et les premiers terminaux sont disponibles ! Avec cette technologie, les transmissions seront dix fois plus rapides qu’en 4G, avec une latence (le délai entre la commande et le début de l’opération) réduite à une milliseconde, contre 10 en 4G+. Appliquée au secteur industriel, la 5G va permettre d’accélérer le développement :

  • des objets connectés ;
  • des technologies d’edge computing (pour une collecte et un traitement des données au niveau des machines) ;
  • de l’autonomisation des machines ;
  • du smart manufacturing, avec des usines qui fonctionnent en réseaux ;
  • de la réalité virtuelle ou de la réalité augmentée ;
  • de l’exploitation de véhicules autonomes sur un site industriel…

L’ère de la fabrication cognitive

La fabrication cognitive, c’est l’étape ultime de la présence de l’Intelligence artificielle dans les usines. Cette nouvelle ère est caractérisée par, d’une part, la maintenance prédictive, boostée par les algorithmes et les objets connectés. Avec elle, le parc machines fonctionne de manière intelligente, avec des arrêts programmés et anticipés pour des changements de pièces, ce qui réduit considérablement les temps d’arrêt imprévus.. 

Et, d’autre part, une supply chain connectée, pour des chaînes d’approvisionnement optimisées par l’IA et l’IoT, afin que les lignes de production ne soient jamais, ou presque, arrêtées. Et que la traçabilité des opérations soit optimisée.

 

60%
Selon une étude réalisée par le cabinet IDC, 60% des grandes entreprises industrielles auront intégré à leur supply chain, d’ici 2024, des processus pilotés par l’IA.

 

La blockchain et ses avantages

La blockchain (une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central), c’est une vraie promesse pour l’industrie, appelée à se développer en cette année 2021. Son principe ? Il s’agit d’un “registre”, partagé et décentralisé, sur lequel les informations et les mouvements sont inscrits de manière infalsifiable et publique, en “blocs” incorruptibles.

Dans l’industrie, elle peut contribuer à la certification et la traçabilité des process, autant d’éléments auxquels sont sensibles les clients et les institutions. C’est par exemple le cas lorsqu’elle intervient pour sécuriser le recours à des sous-traitants, ou, dans l’industrie de l’or, retracer le cycle de vie du métal. Le gouvernement ne s’y est pas trompé : il a lancé, récemment, une “task force Blockchain”, qui vise à promouvoir l’adoption de cette technologie dans des filières industrielles comme l’énergie et l’agro-alimentaire.

 

L’impression 3D ne concerne plus uniquement le prototypage

Longtemps réservée au prototypage, l’impression 3D – le nom grand public de la fabrication additive – devrait enfin, en 2021, se déployer dans l’ensemble de l’usine connectée. En la matière, c’est le secteur automobile qui tient la corde et qui montre l’exemple, avec celui de l’aéronautique. La technologie leur permet notamment de produire des pièces détachées métalliques, à plus ou moins grande échelle.

Quels sont les avantages offerts par  la fabrication additive aux industriels ? Tout simplement de proposer aux clients des chaînes de production plus souples, plus flexibles, avec des pièces fabriquées à la demande et de manière personnalisée. C’est l’ère de la “mass customization” qui est appelée à s’ouvrir, au fur et à mesure de la conquête de nouveaux marchés !

 

23.5%
Texte : Selon une étude réalisée en 2020 par 3DHubs, le marché de la fabrication additive devrait connaître, sur les cinq prochaines années, une croissance annuelle moyenne de 23,5%.

 

Les solutions connectées… s’interconnectent pour échanger des informations

Avec la transformation numérique, de plus en plus d’outils connectés sont à la disposition des industriels (portail SAV, gestion de la maintenance des équipements, R&D…). Réunis au sein d’une plateforme collaborative, ils leur offrent une meilleure efficacité, ainsi qu’une plus grande connaissance des clients et des process. En 2021, cette tendance est appelée à se poursuivre. Les solutions connectées vont ainsi de plus en plus travailler ensemble, générer une nouvelle masse de données exploitables, afin d’aboutir à des outils de prise de décision éclairée et éclairante.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur les promesses des outils connectés pour le secteur industriel ? Contactez les équipes de Moovapps !

Moovapps permet de répondre à toutes les problématiques de l’entreprise : découvrez la démarche TNGV que nous avons créée !

Qu’est-ce que le smart manufacturing ?

Le smart manufacturing, c’est l’adoption par une entreprise industrielle de machines connectées, qui permettent de surveiller les processus de production. Cela lui permet d’identifier des opportunités d’automatisation des opérations et d’analyser des données, pour une plus grande efficacité.

Sur quoi repose le smart manufacturing ?

Le smart manufacturing repose sur l’utilisation intelligente d’objets connectés, installés sur les machines, et de solutions digitales, déployées sur les postes des collaborateurs. C’est en effet un savant mélange d’opérationnel, de prédictif et de virtuel !

L’impression 3D est-elle appelée à se développer dans les prochaines années ?

Oui. En effet, selon une étude de 3DHubs, le marché de la fabrication additive est appelé à connaître, sur les cinq prochaines années, une croissance annuelle moyenne de 23,5%.

Ces articles pourraient vous intéresser

Abonnez-vous à la newsletter Moovapps et recevez tous les mois les dernières tendances, astuces et bonnes pratiques !

Restons en contact : abonnez-vous au blog Moovapps !