La qualité, alliée de la rentabilité ?

Recevez la newsletter Moovapps
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Dans une entreprise, industrielle ou de n’importe quel autre secteur d’activité, la qualité est un enjeu majeur, à travailler et surveiller au quotidien. C’est d’autant plus vrai qu’elle constitue, aujourd’hui, un support de la rentabilité générale et de l’efficacité. Comment ? Pourquoi n’est-il plus possible d’opposer qualité et profitabilité ? Quel est le rôle des outils connectés dans ce nouveau paradigme ? 

 

La non-qualité, une démarche coûteuse

C’est un fait, la démarche qualité implique des enjeux économiques de premier ordre. Il faut dire que son inverse, la non-qualité, est génératrice de coûts directs et indirects pour l’entreprise. La non-qualité peut, en effet, entraîner un blocage de l’activité (en raison d’une panne de machine par exemple), une perte de temps et d’argent (interventions, consommations supplémentaires de matières premières…), un mécontentement des clients (suite à un retard dans les livraisons, des problèmes de logistique…), ainsi qu’une surcharge de travail au sein des équipes. 

 

5%
Selon l’AFNOR, une bonne gestion de la qualité en entreprise permet de réaliser des économies, pouvant représenter une enveloppe de l’ordre de plus de 5% du chiffre d’affaires. Certaines études vont plus loin et, en englobant la totalité des coûts et des conséquences de la non-qualité, évoquent une fourchette de… 7 à 35% !

 

Les bienfaits de l’amélioration continue

 

Mettre en place une démarche qualité, ce n’est pas tout chambouler du jour au lendemain. Au contraire, c’est avant tout une affaire de patience !

L’amélioration continue va consister à apporter des changements réguliers et progressifs, basés sur des points de contrôle, ponctuels (une vérification d’un lot produit un jour particulier par exemple) ou continus (à partir de données issues de beacons notamment). Les retours clients peuvent, d’ailleurs, être intégrés à cette démarche : quoi de plus précieux que les retours des utilisateurs ?

En se lançant dans une démarche d’amélioration continue, il sera possible de démarrer une démarche pérenne, de réduire les coûts de la non-qualité, et de faciliter la digitalisation.

L’objectif ? La maîtrise totale, au-delà des impondérables, des processus de l’entreprise, qu’ils concernent : la fabrication des produits, le support ou la gestion des ressources. Le tout, bien sûr, en gardant à l’esprit les besoins et les attentes des clients. Résultat ? C’est l’image de l’entreprise qui s’améliore et avec elle, la satisfaction des clients !

 

Le concurrent le plus redoutable est celui qui ne se préoccupe jamais de vous, mais qui améliore sans cesse sa propre affaire.

Henry Ford, industriel

 

Le rôle des outils connectés

 

En matière de qualité, les outils connectés occupent une place prépondérante et importante. Ils permettent, en effet, aux entreprises de manager et de piloter leur système qualité. Elles peuvent ainsi gérer les processus-clés (non-conformité, audits, actions correctives…) au sein d’un seul et même espace, et déléguer les tâches aux personnes les plus à mêmes de les réaliser.

Bref, en adoptant une solution de gestion des processus qualité, il est possible de répondre aux enjeux majeurs liés aux exigences réglementaires, de maîtriser les coûts et d’améliorer la satisfaction des clients !

 

Evaluez votre maturité numérique avec Moovapps

 

Vous souhaitez être accompagné dans la mise en place d’une démarche qualité connectée dans votre entreprise ? Contactez les équipes de Moovapps !

Moovapps permet de répondre à toutes les problématiques de l’entreprise : découvrez la démarche TNGV que nous avons créée.

Quel est le coût de la non-qualité ?

Selon l’AFNOR, la non-qualité au sein d’une entreprise représente environ 5% du chiffre d’affaires. Certaines études vont plus loin et, en englobant la totalité des coûts et des conséquences de la non-qualité, évoquent une fourchette de… 7 à 35% !

Pour améliorer la qualité, quels sont les leviers à actionner ?

Ils sont multiples ! Citons notamment, bien sûr, la fabrication des produits, les machines utilisées, le support, la gestion des ressources, les risques, les collaborateurs et la formation de ces derniers…

Dans une entreprise digitalisée, avec qui peut travailler un service Qualité ?

Lorsqu’une entreprise a entamé sa transformation numérique, elle « casse les silos » opérationnels. Ainsi, un service Qualité peut travailler avec n’importe quel autre service, en interne (SAV, fabrication, relation client…) ou en externe !

Ces articles pourraient vous intéresser

Abonnez-vous à la newsletter Moovapps et recevez tous les mois les dernières tendances, astuces et bonnes pratiques !

Restons en contact : abonnez-vous au blog Moovapps !